"Le Japon : 100 instants de voyage", l'histoire de mon premier recueil de poèmes illustrés




Le voyage


5 mois au coeur de la culture

En 2016, je suis partie pour la deuxième fois au Japon, avec mon conjoint. Grâce à un PVT (Permis Vacances Travail),

nous avons pu voyager pendant cinq mois, visiter différentes régions et travailler dans des exploitations agricoles biologiques en échange du gîte et du couvert (wwoofing).



Le carnet


Raconter le quotidien

Là bas, je dessinais les petites situations de notre quotidien : les passagers qui s’endorment sur nos épaules dans le train, la promenade matinale du chien à la ferme, la découverte d’un drôle d’aliment ou d’un insecte inquiétant, le rire des collégiennes…


Mes petits dessins à la rencontre des japonais

Montrer notre carnet permettait souvent de commencer une conversation avec les locaux, de créer une atmosphère conviviale. Ils riaient devant certaines situations, gardaient parfois un dessin ou ajoutaient le leur.


Le haïku ou l'hommage à la poésie japonaise

Par la suite, j’ai décidé d’accompagner ces illustrations par des textes. C’est en lisant "Oreiller d’herbe" de Natsume Soseki là bas que j’ai eu la révélation du haïku.



Le retour en France et le partage du voyage


Un récit de voyage

À notre retour en France, nous avons été sollicités par une association pour présenter lors d'une soirée notre récit de voyage. Un moment convivial où les dessins accompagnaient joyeusement nos propos.


Le Rendez-vous du Carnet de Voyage

En novembre 2017, une fois mis en forme et relié à la main par l'Atelier Kolibri, le carnet a eut l'honneur d'être présenté à Clermont-Ferrand à un public passionné de voyage. L'accueil chaleureux qui lui a été réservé m'a encouragé à rechercher un éditeur.


Parution sur le site Récits du Monde

Deux mois plus tard, j'ai été contacté par une revue de carnets de voyage en ligne - Récits du Monde - pour partager quelques extraits du recueil aux côtés d'autres voyageurs.



La parution du recueil


La maison d'édition

En juin 2018, la maison d’édition indépendante Sully, m'a proposé d'éditer le carnet au sein de la collection Le Prunier, axée sur la culture et la spiritualité du Japon et de l’Asie. J'ai accepté, avec grand plaisir !


Le recueil final

La version éditée présente donc les 100 haïkus illustrés auxquels s'ajoute une seconde partie constituée d’annotations. Elles ont pour but d’approfondir l’aspect culturel de certains poèmes, d’en apprendre un peu plus sur le Japon.

La couverture à motifs colorés, que j'ai créé spécialement, et l'épure des pages intérieures sont un hommage à l’esthétique japonaise.


La sortie du livre

Depuis le 13 novembre 2018, le carnet est disponible à la vente, en librairie ou sur internet.

Un grand Merci aux éditions Sully et à toutes les personnes qui ont participé à l'histoire du carnet, il y en a beaucoup :)



Autour du livre, en France et au Japon



Une exposition de peintures

À l'occasion de la sortie du recueil, la librairie lyonnaise La Virevolte m'a proposé de réaliser une exposition ainsi qu'une séance de dédicaces. J'ai donc réalisé une série de peintures ainsi que des linogravures que les visiteurs ont pu découvrir pendant un mois. Elles ont à nouveaux été accrochées du 25 mai au 28 juin 2019 à l'Espace Lyon Japon, à Villeurbanne ; à la Japan Touch lyonnaise le week end du 30 novembre 2019 ; à l'exposition collective "Heatadakimasu" du 9 au 12 janvier 2020 puis à l'Office de tourisme de l'Arbresle dans le cadre du Printemps des Poètes 2020 et de l'exposition "De l'Arbresle au Japon, de l'enfance au voyage".


Marché, conférence et exposition au Japon

Au printemps 2019, nous sommes retournés au Japon. Mon livre a rencontré de nombreuses personnes, a suscité de belles et amusantes conversations notamment lors d'événements auxquels nous avons été invités : le marché local Hita Place à Hita (Kyushu), une conférence à Matsumoto sur le thème "Le Japon vu par des français" et une exposition de mes peintures à la boulangerie Momo Pan à Takasaki. Nos amis et le public ont été très touchés, surpris et curieux de découvrir un regard français de leur culture.